07-03-24

Apprendre par le jeu - suite

Hier, je me suis contentée d'afficher des images extraites d'un jeu vidéo. Je tiens à apporter quelques précisions à ce sujet.

Je ne connaissais pas l'existence de Hitman avant d'être tombée sur une publicité de ce jeu. Il s'agit de la première image affichée. Une femme en déshabillé et talons hauts est couchée sur des draps dorés. Elle est maquillée comme pour une grande occasion, porte des bijoux...et vient à toute apparence de recevoir une balle en plein front. Les draps sont trempés de sang. On lit "Belle exécution". La deuxième publicité présente encore une fois une femme trouvant la mort dans une pose sexuelle, cette fois-ci dans son bain. Je ne veux en rien insinuer qu'une femme nue dans un bain est nécessairement quelque chose de sexuel: je prends moi-même un bain de temps en temps, généralement après m'être dénudée, et la plupart du temps je n'ai que des idées chastes dans ces situations. Cependant, le contexte sexuel de la publicité est explicite de par la présence des bougies, les pétales de roses, la bouteille de champagne ainsi que la pose, le maquillage et les cheveux savamment arrangés de la femme (pour ce qui ont besoin davantage d'explication: lorsqu'on prend un bain pour un bain, généralement on se démaquille et mouille d'autant soit peu les cheveux). Le cadavre est également entourée d'ingrédients pour se faire un petit déjeuner: Pop-Tarts, grille-pain, confiture... On lit "Un déjeuner exécuté outrageusement" (traduction libre).

Lors de la campagne publicitaire de Hitman il y avait également une publicité représentant un homme mort. La voici. Étonnamment, il n'y a rien de sexuel dans cette image-ci. Remarquez que je ne vois rien de postif ou de socialement utile à l'idée d'illustrer un homme enfermé dans un congélateur. Je trouve même que c'est plutôt dégoûtant surtout tenant compte qu'il s'agit de toutes apparences d'une personne âgée. Et voici justement ce qui me met mal à l'aise en général dans ce jeu: cette impression d'idée de domination du fort sur le faible, du prédateur sur la proie. Cependant, l'utilisation de l'image des femmes est, à mon avis, encore plus choquante dans ce contexte.
Les femmes sont clairement des accessoires pour le fort et vaillant Hitman. Ce sont des femmes génériques: grande, minces, grosse poitrine. En les rendant les unes pareilles aux autres on les dénue de leur personnalité. En les déshumanisant, on rend plus acceptable l'abus. Ces femmes sont des choses: des choses sexuelles. Plus ou moins nues, arborant des talons fétichistes, elles incarnent l'image de la "mauvaise fille", celle qui l'a voulue. Elle sont impuissantes, dominées par le Hitman qui possède un droit de vie ou de mort sur elles.
Hitman est un jeu. Un jeu qui se vend en exposant des images de femmes abusées et assassinées. Un jeu qui invite à agresser des femmes et les tuer... dans le monde virtuel...alors c'est rien de mal....ça ne blesse personnes POUR VRAI. Cependant, c'est en acceptant ces images comme étant "normales", "ordinaires", "banales" qu'on banalise également la violence faite aux femmes dans la "vraie vie". Et je parle autant de la violence physique imposée à des femmes individuelle que de la violence psychologique imposée aux femmes en tant que "groupe" quand on les réduit à être vues comme des objets, des jouets, des accessoires sexuels.

07-03-23

Apprendre par le jeu







Des jeux innocents






Comment éduquer une génération de femmes

Apprenons aux filles dès leur plus jeune âge qu'elles ne sont que des objets décoratifs. Montrons leur comment se déhancher et prendre des poses sexuelles. Enseignons-leur à utiliser le maquillage, le fer à friser et le vernis à ongles pour définir leur estime de soi.

07-03-21

Mettre ses culottes: l'article sexiste du jour

Il y a quelque chose que je trouve révoltant. C'est un détail qui gâche ma vie quotidiennement. Et ça se traduit par le concept de la page de "nouvelles" qui m'est imposée à chaque fois que je me déconnecte de mon compte de Hotmail. Comment est-il possible de ramasser autant d'informations idiotes sur un même écran? Il ne se passe pas une journée sans que sur cette fameuse page, je ne me retrouve pas face à face avec une femme légèrement vêtue ou alors arborant une expression niaise côte à côte avec la photo d'un homme sérieux en complet-cravate ou alors un bâton de hockey à la main. Bref, bienvenue dans le pays des stéréotypes!

Aujourd'hui, j'ai cependant eu droit à une gâterie spéciale. Un homme en chemise hawaïenne tenant à la main une culotte de femme. Tenez, comme ceci:



Je n'ai pu résister à l'envie de me dépêcher à découvrir l'article aussi savamment illustré: comme cela.

Alors qu'est-ce que j'y découvre pour ma plus grande joie? Un guide de sous-vêtements pour femmes! Maintenant, soyons claires. Les sous-vêtements, le mot le dit, c'est quelque chose qu'on met en sous des vêtements. L'objectif du sous-vêtement est de rester sous le vêtement. Le sous-vêtement a été inventé parce que le vêtement en lui-même n'était pas suffisant pour le confort de la personne qui la portait. Si le sous-vêtement avait une fonction décorative, il n'existerait pas. La preuve? C'est quelque chose qu'on porte en SOUS des vêtements...et donc rien de sert à décorer ce qui n'est pas visible. Logique? À toutes évidence: non!

Donc, cet article divise les sous-vêtements en plusieurs catégories. Catégorie numéro 1: les sous-vêtements de tous les jours. Et devinez quoi? Le sous-vêtement de tous les jours est le thong (ah oui?? moi je croyais que le sous-vêtement de tous les jours c'était mes vieilles bobettes délavées attrapées à la course dans le panier à linge) Pourquoi? Parce que c'est apparemment la solution la plus efficace aux "lignes de culottes". C'est peut-être moi qui suis trop stupide pour comprendre, mais pour ma petite cervelle la solution la plus efficace à ce problème, c'est de mettre des pantalons moins serrés!

Prochain arrêt: la culotte confortable. C'est une catégorie??? Pourquoi on mettrait des culottes qui ne sont PAS confortables? Mais apparemment la culotte confortable ne doit être utilisée que lors des occasions déterminées: quand vous vous trouvez seule, au gym et quand vous êtes en compagnie d'autres femmes. À tout autre moment, le thong est de règle.

Ensuite, la culotte amincissante. Là, c'est tellement outrageux, que je dois citer l'article. "Every woman, no matter her dress size, has body issues." Eh oui, même toi, la taille 0 tu as besoin de rentrer cette bedaine! Et toi, la taille 6, en attendant de perdre cette graisse que ton miroir ne saura voir, tu dois ABSOLUMENT couper ta circulation sanguine pour être acceptée par la société...je veux dire par toi-même. Au cas où tu l'avais oubliée: tu ne t'aimes pas! Aucune femme ne s'aime. C'est la norme. On doit toutes être obsédées par ses fesses. Après tout, c'est la seule valeur qu'on possède.

Et finalement, le sous-vêtement à porter en cas de rendez-vous galant. Là, l'article indique que la femme se doit de se parer de dentelle, soie et rubans et cela même si elle ne fait qu'accepter une sortie au restaurant ou au ciné et qu'elle n'a aucune intention de se déshabiller. Bien sûr il s'agit d'un choix que la femme elle pour elle-même et non pas pour l'homme rencontré(évidemment toute femme qui porte des sous-vêtements est hétérosexuelle, soit dit en passant). Je peux comprendre ça. Il n'y a rien qui me fait apprécier davantage une agréable soirée qu'un ruban de dentelle entre mes fesses.

Détail à ne pas négliger, chaque "conseil" est suivi d'une adresse web commerciale... Ha, qu'il est bon de savoir que Victoria Secret, Jow Boxer et Spanx ont le bonheur des femmes à cœur!

07-03-20

Pub Coca Cola Zero

La pub sexiste du jour...